La Digue (échos)

Que reste-t-il du bâtiment-ruine pris en photo à la va-vite au mois de décembre dernier? Pas le temps pas la place de s’arrêter à l’orée de la digue. Nous arrivions en voiture de mon « pays natal » tout proche et tellement autre, La Roche-sur-Yon – intacte après la tempête – et c’était alors une découverte de cet endroit merveilleux que j’avais sous le nez depuis des années, car les marais et les habitudes de mon enfance étaient plus au nord sur la côte (plus laide aussi, plus bétonnée encore, comme un reflet du chef-lieu), dans le « pays de Monts ».

Ce soir je découvre un peu plus et trop tard ce qu’il en était de la vie là-bas, en lisant le texte de François Bon, celui de son frère Jacques, et en voyant en écho chez ce dernier la photo du Génie, le nom de cette bâtisse où logeaient les ingénieurs qui ont construit la digue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :