En construction

Pier Paolo Pasolini, Les pleurs de l’excavatrice:

Près de ma maison, sur une herbe

qui n’est plus qu’une bave sombre,

une frange, au-dessus de gouffres

fraîchement creusés dans le tuf – évanouie toute rage

de destruction – rampe, contre de rares

immeubles, et des lambeaux de ciel, inanimée,

une excavatrice…

en-construccion-jose-luis-guerin-i11

Et maintenant je rentre, riche de ces années

si fraîches que je n’aurais jamais pensé

les retrouver fanées, en mon âme

(1954, Gallimard, 1973 pour la traduction de José Guidi)
Image: vidéogramme tiré du film de José-Luis Guerin, En construccion, 2001
Publicités

3 Responses to En construction

  1. Magnifique !
    Comment s’appelle le poème en italien ?

  2. Sebastien Chevalier dit :

    Il Pianto della scavatrice. Il a été intégré dans le recueil Poésies 1953-1964, en Poésie/Gallimard.

    J’ai en fait inversé l’ordre des deux extraits, tirés tous deux de la partie III du poème.

  3. Un grand merci pour votre prompte réponse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :