En construction

17 février 2014

Pier Paolo Pasolini, Les pleurs de l’excavatrice:

Près de ma maison, sur une herbe

qui n’est plus qu’une bave sombre,

une frange, au-dessus de gouffres

fraîchement creusés dans le tuf – évanouie toute rage

de destruction – rampe, contre de rares

immeubles, et des lambeaux de ciel, inanimée,

une excavatrice…

en-construccion-jose-luis-guerin-i11

Et maintenant je rentre, riche de ces années

si fraîches que je n’aurais jamais pensé

les retrouver fanées, en mon âme

(1954, Gallimard, 1973 pour la traduction de José Guidi)
Image: vidéogramme tiré du film de José-Luis Guerin, En construccion, 2001
Publicités