En construction

17 février 2014

Pier Paolo Pasolini, Les pleurs de l’excavatrice:

Près de ma maison, sur une herbe

qui n’est plus qu’une bave sombre,

une frange, au-dessus de gouffres

fraîchement creusés dans le tuf – évanouie toute rage

de destruction – rampe, contre de rares

immeubles, et des lambeaux de ciel, inanimée,

une excavatrice…

en-construccion-jose-luis-guerin-i11

Et maintenant je rentre, riche de ces années

si fraîches que je n’aurais jamais pensé

les retrouver fanées, en mon âme

(1954, Gallimard, 1973 pour la traduction de José Guidi)
Image: vidéogramme tiré du film de José-Luis Guerin, En construccion, 2001
Publicités

Vila-Matas, du temps et des lieux

15 avril 2010

Journal de lecture

Enrique Vila-Matas, Dublinesca

Aujourd’hui il pleut un peu moins qu’hier et Barcelone est davantage visible de la grande baie. Riba pense à lui: quand on approche de la soixantaine, quel que soit l’endroit que l’on regarde, on y est déjà allé.

Puis il se corrige et pense approximativement le contraire: rien ne nous dit où nous sommes et chaque moment est un lieu où nous ne sommes jamais allés.

(p.66, Christian Bourgois, traduction André Gabastou)

L’éditeur Riba cherche son centre du monde. New York? Barcelone? l’écran de son ordinateur? un rêve d’enfance?

Parmi les auteurs à son catalogue je relève la présence de :

Paul Auster

Martin Amis

Pierre Michon

Jean Echenoz

Georges Perec

Robert Walser

W. G. Sebald

James Joyce.

Dublin?

Photographies: port de Barcelone, par Arnau Thée.